Vous incarnerez un personnage, créé par vos soins au sein de l'univers DBZ. Vos choix se limitent à votre imagination ! Progressez, devenez plus puissant et parvenez à vos fins !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Discord du Forum !Discord du Forum !  

Partagez | 
 

 Dio Icarus [100%]

Aller en bas 
AuteurMessage
Dio Icarus

avatar


MessageSujet: Dio Icarus [100%]   Mar 1 Mai - 0:05




DIO ICARUS










Prénom et Nom: "Dio" Icarus
Âge : 27 ans
Sexe : Mâle Alpha
Avatar : /
Espèce : Saiyen Cyborg
But : Se venger des Dieux, purger le monde et y établir la Paix.

---------------

Capacités : Illusions


Description physique

Icarus est un homme saiyen a la musculature saillante. Sa longue chevelure dorée décoiffée cache les blessures d'antan et les ecchymoses du passé. Ses yeux bleus recèlent de vice, déterminant son appartenance lointaine à une force maléfique. Ses yeux froids lancent des regards glaçants à ses adversaires, tout en laissant entrevoir une détermination sans pareille. Ainsi que de sombres desseins...
Il aurait, il y a longtemps, appartenu à une puissante armée. Hélas, il n'en garde aucun souvenir et sa tenue se révèle être, somme toute, banale. Un pantalon noir et un blouson sans manche avec moumoute, pour le style, il paraît. Néanmoins, cette dernière reste en concordance avec sa personnalité : sombre, simple mais profond.
Du haut de ses 1m85, une aura puissante se dégage de lui, une aura écrasante, presque à couper le souffle, comme si chaque minute de sa présence venait grignoter des bouts d'âmes des personnes face à lui.
Par ailleurs, sa démarche en devient presque hautaine, mais toujours sûre.
Notez aussi le tatouage sur le bras gauche, signe de son appartenance au Dr. Fuero, son créateur.


Description mentale

Nonchalant, paranoïaque, impulsif, mauvais, sournois, menteur seraient des adjectifs le décrivant à merveille. Et il s'en satisfait. Et pourtant, les adjectifs intelligent, travailleur, charismatique, leader lui vont à merveille, également. Un individu perdu me dites-vous ? Je dirais plutôt incompris, controversé. Et ses sombres desseins lui proviennent sûrement de cette incompréhension.
Au départ pétri de bonnes intentions, Icarus n'agit désormais que par vengeance. Il s'était fixé une ligne de conduite stricte : ne tuer que ceux qui méritent la mort. Puis, cette mentalité à évolué, faisant sombrer le jeune homme dans les limbes de la haine. Aujourd'hui aveuglé et cherchant uniquement à atteindre son but, il n'hésitera pas à ôter la vie de ceux se mettant sur son chemin.
Au fond, Icarus n'est qu'un pacifiste, il désire un monde meilleur, mais pour lui, ce monde doit passer par la violence pour atteindre cette paix. Il appelle ça La Purge. Tout mal sera supprimé de cet univers impur, afin de reconstruire le monde sur de nouvelles bases.
Se voyant comme le symbole de la paix, il s'autoproclame déjà dieu de ce nouveau monde.
Anciennement bon, il semble petit à petit, avoir sombré dans la folie et la paranoïa. Son impulsivité et ses accès de violence ne lui permettront absolument pas de se sortir de situations difficiles. Heureusement, cela lui importe peu, car d'après lui, son destin est déjà tout tracé et il y arrivera quoiqu'il advienne.
Spécialiste dans l’auto conviction et la persuasion, il n'hésitera pas à user de belles paroles pour mentir et arriver à ses fins.

Dans la vie de tous les jours et aux premiers abords, c'est un personnage très charmant qui se cache sous des traits doux, bien qu'usés par les combats, et qui cache son désir de souffrance. Difficile donc pour quiconque de déceler ses véritables intentions, et il gagne ainsi la confiance de ses pairs... Jusqu'à qu'ils lui soient inutile et décident de le tuer.
En combat, son attitude dépend. S'il estime son adversaire, il fera durer le combat. S'il le trouve insignifiant, il finira le combat le plus rapidement possible. Bah ouais, c'est un futur dieu, pourquoi perdre son temps avec des cafards ?

Ah et il est légèrement schizophrène aussi. Non c'est faux. Si. Non. Si. Non. Vous voyez ? Ce qui mène parfois, à des situations farfelues.


Histoire





Z a vécu nombre d'aventures, dans sa vie de Saiyen modifié par le Docteur Fuero. Il a combattu de puissants guerriers, intégré l'armée de Freezer, fait des rencontres formidables comme Wolf et Sheruka. Mais hélas, après un rude combat, il tombe dans le coma.

ANCIENNE PREZ DE Z (pour mieux vous situer dans le contexte)

PROLOGUE







Planète inconnue, un combat vient d'avoir lieu.




-Au boulot les sous-fifres ! Ramenez-le moi, voilà ! Hissez-le maintenant !

-M-monsieur F-Fuero, il e-est à b-bord..!

-Parfait, on décolle, vite avant que quiconque puisse remarquer quoique ce soit ! Scrutait le vieil homme, l'air très inquiet.




Cet homme de taille moyenne, à la musculature imposante et la chevelure blanchâtre venait d'émerger, au milieu de l'espace. Ce vaisseau, il ne le connaissait pas. Ce n'était pas le sien, non. Ni même celui d'un ami. A sa droite, l'immensité de l'univers, ses mystères, ses histoires, ses guerres. Ses guerres ? Ne venait-il pas d'en disputer une ? Qu'était-il advenu ? N'était-ce qu'un rêve ? Tout semblait si flou.




Tout était confus, sa respiration résonnait dans sa tête, le monde semblait tournoyer autour de lui et les lumières dansaient comme des beaux diables, face à lui.
Il fallait tirer tout cela au clair. Où suis-je ? se répétait-il sans cesse. Puis, il sombra à nouveau.


2 semaines plus tard...




-Allons, allons, tu dors depuis déjà 2 semaines, il serait peut-être temps de se réveiller, tu ne crois pas... Z ?

Z ?.. Z ? Qui m'appelle ? Qu'est ce qu'on me veut ? En ouvrant les yeux, stupéfaction. Le jeune homme s'était redressé droit sur son lit, haletant, transpirant, se débattant.

-F-Fuero ?! Qu'est ce que tu fous là ? J'croyais t'avoir laissé sur cette planète ?!

-Oh mais je t'ai cherché mon petit Z, on ne laisse pas partir sa merveille aussi facilement, hm ?

-Enfoiré, j'suis pas ta merveille ! Avait-il dit en mettant sa paume sur les fils parcourant son corps, lui transmettant anti-douleur et nourriture. Shlash. Il avait tout arraché, d'un coup sec.

Enfin, enfin, que fais-tu Z ? Je ne serais pas contre un peu de reconnaissance... Je t'ai tout rafistolé, et même amélioré ! Tu étais dans un sacré état, malheureusement, je n'ai pas encore eu le temps de... BRAM! Z s'était lamentablement écrasé sur le sol. ...Te réparer la jambe droite...

En effet, il manquait bel et bien une jambe au Saiyen, mais comment cela était-il arrivé ? Il ne se rappelait de rien, si ce n'était des bribes de la grande guerre contre Freezer. D'ailleurs était-ce vraiment la guerre contre Freezer ? Elle semblait remonter à des années... Il n'avait vraiment aucun souvenir, c'était étrange.

-J'ai pas besoin de jambe, j'me tire d'ici, fumier. Avait-il dit déclaré, sautillant sur une jambe, à la recherche d'un vaisseau pour quitter cet endroit.

-Oh, tu crois ? Le docteur Fuero avait dégainé une arme. Une sorte de pistolet ultra-sophistiqué. Et qui avait l'air dangereux.

-Ecoute, j'ai survécu à tout ça, c'est pas toi qui va m'faire peur. Avait dit Z, en armant un coup en direction de Fuero.

-HAHAHA, tu ne peux pas me frapper Z, ne te souviens-tu pas que j'ai implanté une puce dans ton cerveau qui t'empêche de me faire du m...

IMPACT FLASH !



-Eh bien Fuero, il faut croire que la puce a cramé.

Fuero s'était écroulé au sol, le ventre ouvert d'un trou béant. Un filet de sang coulait de ses lèvres alors que l'hémoglobine se répandait tout autour de lui.

-....N... NON ! C... C'EST IMPO... IMPOSSIBLE ! TU ES.... A.... Mo...i...

Face contre terre, ses yeux venaient de se fermer.
Levant les yeux au ciel, soulagé d'en avoir enfin fini avec ce fou furieux. Un sentiment de délivrance se mêlait à la confusion donnant alors un sentiment étrange, qu'il n'avait jamais connu. Une forme de nostalgie. Comme si ce jour marquait un réel tournant dans la vie de Z. Saisissant et enfilant une nouvelle tenue, il s'était échappé de cette base à bord d'une capsule spatiale. Il est désormais temps, d'apporter la paix sur ce monde. Il n'a que trop connu la destruction et le mal.







CHAPITRE 1 - Le pacificateur





Les planètes s'allument, évoluent, vivent, puis s'éteignent. Ce fut le cas de Rogue. Une petite lueur venait de s'éteindre dans le ciel et l'univers venait de se séparer d'une de ses filles. Z était à bord de son pod alors qu'il observait la planète se rétracter sur elle-même. Vitesse lumière, vas-y, vitesse lumière ! Le petit vaisseau s'était échappé à une vitesse vertigineuse alors que la planète, quelques secondes plus tard, explosait, ne laissant derrière elle que de petits cailloux destinés à errer dans l'infini.
Z ressassait les événements dans sa tête. Tant de puissance.. Il n'avait jamais vu ça, il en était même terrifié. Et pourtant ce pouvoir... C'était le sien. Eh oui, il n'en avait pas conscience, mais c'était bien lui qui d'un puissant kikoha avait détruit cette -petite- planète. Jamais il n'avait soupçonné une once de cette puissance. C'est un coup de ce maudit Fuero ça !
En réalité, il était intervenu sur cette planète car un conflit armé était présent depuis 6 siècles déjà. Sur la demande d'un habitant il avait tenté de venir en aide aux habitants. Hélas, il n'était pas le meilleur des diplomates et la situation avait dégénérée. Ainsi, il s'était retrouvé sous les tirs de chaque faction et en tentant de se défendre, avait détruit la planète. Puis s'était enfui comme un pleutre, apeuré par son propre pouvoir.
Son esprit était partagé. D'un côté il se haïssait d'avoir détruit des êtres innocents et d'un autre, il se disait que ce pouvoir devait servir quelque chose. Un cause noble, oui, mais à quel prix ? Aucun prix ne doit être payé. Je défendrais les minorités et les opprimés pour rendre le monde plus juste. Car même s'il avait merdé récemment, cette puissance l'avait fait entrer dans une autre dimension. De ce fait, il pourrait s'opposer même aux plus forts afin d'établir la paix. Qui sait...  Peut-être qu'un jour je pourrais battre Freezer ? C'était son rêve le plus cher.
Z allait donc, en paix, auprès de toutes les civilisations en guerre afin de tenter de trouver une solution. Petit à petit, il prenait de l'importance et avait gagné un surnom -Peace- aussi, chacune de ses apparitions était scrutée, appréciée, saluée. En 2 ans à peine, il avait apprit à représenter un symbole de paix dans l'univers. S'il avait une influence à long terme ? Nul ne le savait, mais son apparition ou son nom, sur un champ de bataille apaisait tout le monde.
Tout avançait, la paix par la douceur faisait son bonhomme de chemin et on pouvait voir, à l'horizon, des bribes de changements dans ce monde de haine. Pourtant, un beau jour, Z était arrivé sur la planète Turkoturk.
Cette dernière était ravagée. En cendres. En lambeaux. Au sol on voyait des boyaux, des tripes, le sang avait giclé sur ce qui restait des bâtiments. C'était un carnage. Un carnage comme Z n'en avait jamais vu, c'était un acte délibérément cruel. Son sang n'avait fait qu'un tour et à présent, sa rage était sensible à des kilomètres, une aura violette se dégageait de lui, de manière complètement irrégulière et irrationnelle. Il sentait des yeux l'observer, des yeux malicieux.

-MONTREZ VOUS ! VOUS QUI OSEZ BAFOUER LA PAIX QUE J'ESSAIE D'INSTAURER ! MA PAIX !! Avait-il hurlé, fou de rage, alors qu'un filet de bave heurtait le sol.

-Aaah... ah... A l'aide...

Une petite créature verte, toute frêle semblait essayer de parler, la tête dans son propre sang. Son temps en tant qu'être vivant se comptait en secondes. Son corps était séparé en deux.
Z avait accouru à sa rescousse, lui tenant délicatement la tête et en parlant lentement en gentiment.

-Q-que se passe-t'il ? Qui a fait ça ?

-Hhhh... Ce sont... Les... Hhhh.. Les dieux... Puis sa tête s'était tournée sur le côté et l'homme vert avait semblé lâcher son dernier souffle.

Les dieux ? Mais quelle est cette mascarade ? Quel dieu pourrait se permettre de tuer si sauvagement d’innocents petits êtres ?
Une haine profonde s'allumait en lui. Comment des personnes étaient capables de tels vices ? Des dieux qui plus est ! Ne devraient-ils pas soutenir la cause qu'il mène depuis 2 ans ? La paix dans l'univers ? Est-il puni pour œuvrer face à la sélection naturelle ?
Comme un déclic, Z avait réalisé, qu'il devait s'agir là d'un cas assez commun de massacre et que seul il n'y arriverait pas. Il y avait tellement de planètes dans l'univers, il ne pourrait pas résoudre chaque problème petit à petit. Il lui fallait une armée. Hélas, qui s'intéresse à la paix de nos jours ? Seul l'argent compte. Seul être d4rk compte.
Tout ce qu'il avait fait n'avait donc servi à rien ? Pf, quel être pitoyable je fais. Moi qui croyais changer les choses. Il pouvait, au moins, avant d'abandonner sa lutte pour la paix et son seul but, venger ce peuple mais aussi débarrasser le monde de la tare que sont ces dieux. Ces dieux impurs et immoraux. Il le devait. Il le fallait.





CHAPITRE 2 - Dépravation chez les divins




-Vous voilà enfin, dieux impurs. Il m'en aura fallu du temps pour vous trouver et vous atteindre. Mais aujourd'hui, vient votre perte.

-Holà mortel, crois-tu vraiment que tu es venu ici par toi même ? Ne sois pas arrogant, dois-je te rappeler ta condition ?!

-Calme toi, Violentis. Il est préférable pour nous de jouer avec. Cela fait longtemps que nous ne sommes pas amusés. Salutations, mortel. Alors, que viens-tu faire dans le royaume des Dieux ? Etait intervenu un homme au corps élancé, en posant sa main sur l'épaule de son camarade.

Z se tenait là, dans une grande salle à ciel ouvert. Les murs étaient décorés de peintures de tout type dans des cadres en or. Un buffet, intact, était positionné au milieu de la pièce. Plus loin, des escaliers semblaient mener à 5 trônes. 5 trônes où étaient assis 5 personnes. Il y avait 3 hommes et 2 femmes et chacun semblait avoir une attitude différente : calme, méprisant, rieur, excitée ou encore assoupi.

-Je viens en finir avec vous, monstres.

-Eh bien, eh bien. Pourrais-tu baisser d'un ton, avant tout ? Nous sommes des Dieux, tout de même. TES dieux.

-Vous ? Des Dieux ? Boarf, laissez moi rire ! Quel genre de dieu infligerait un tel traitement à ses sujets ? Dieu est bon, dieu veut la paix entre tous.

-Et pour les pêcheurs ? Pour ceux qui ne croient plus en dieu. Hm, Z ? Qu'en dis-tu ?

-Mais on s'en tape ! Ce qui compte c'est la paix ou que votre petit égo de faiblard soit satisfait ?

-MOI ? FAIBLARD ? VIENS VOIR QUI EST LE FAIBLARD, MISERABLE MORTEL ! Hurla le nommé Violentis, depuis son siège.

-TAIS TOI VIOLENTIS, je t'ai déjà prévenu ! Laisse donc parler notre hôte.

-Spada, ne me donne pas d'ordre si tu ne veux pas manger le sol.

Z observait la scène d'un regard circonspect. Ces dieux censés régner sur le monde se chamaillait bêtement. Qu'est-ce que je fous là, moi déjà ? Tentait de se remémorer le jeune Saiyen. Il avait arpenté, depuis l'incident de la planète Turkoturk, chaque lieu dévasté par lesdits Dieux. Chaque planète, chaque plaine, avait été auscultée. Petit à petit, tout semblait prendre forme, comme si les Dieux avaient cherché à mener Z jusqu'ici. En vérité, sur chaque site ou planète détruite, Z entendait une petite voix lui chuchoter "Non pas ici" ou encore "Oui, continue." Cette voix n'était pas malveillante mais Z n'aurait su dire qui c'était, ni pourquoi elle le menait. Elle agissait sur lui comme une sorte d'instinct. Et puis un jour, après un an de recherches assidues, Z avait atterri Phirri. Tout y était gris mais un halo de lumière rayonnait au loin. Le jeune homme s'y était rendu en volant et une puissante attraction l'avait attiré dans la projection lumineuse, ne laissant derrière lui que son vaisseaux et quelques souvenirs.
Z reprit ses esprits lorsqu'une voix suave et puissante se fit entendre. Une voix qui fit trembler Z de tout son corps, bien qu'il tentait de faire croire qu'il était complètement serein. Certes, il était devenu un combattant extrêmement puissant, peut-être même un des tous meilleurs, mais cette fois c'était différent. Les 5 face à lui dégageaient une aura de pouvoir effrayante.

-Cessez de vous chamailler, vous me faites pitié, même le mortel face à nous se tient plus mieux que vous.

M-merci... Avait chuchoté Z dans sa tête. Le dernier dieu à avoir parlé l'avait toisé violemment, comme s'il avait lu dans ses pensées.

-Mortel, je suis Arkay, bienvenue. Que nous veux-tu ? Pourquoi nous dérange-tu alors que nous festoyons ? Parle avant que je te tue.

-J-je... C'est que... Pourquoi est-ce que vous tuez des innocents alors que des gens comme moi cherchent à restaurer la paix ?

-Oh ça ? Eh bien, tout simplement car sans guerre, les mortels oublient les dieux. C'est dans la misère et la tristesse que les êtres faibles se tournent vers nous. Sans eux, nous n'existons plus. Avec la paix, nous n'existons plus. Nous cherchons donc à maintenir la guerre dans l'univers, pour subsister. Et toi, qui essaie d'interférer dans ce processus millénaire, tu es un pêcheur. Tu sais, c'est une chance que tu sois venu à nous, nous avions prévu de venir te tuer car tu commençais presque à être dérangeant... Voire trop puissant.



La haine s'emparait de Z. La même haine que sur cette planète, celle où il avait vu arriver sa première désillusion. Alors, même les dieux ne croient pas en la paix ? Ce monde est-il destiné à sombrer ? Pourquoi, lui qui voulait faire le bien, était-il si seul dans ce monde ?

-C'est donc ça ? C'est ça qui vous motive ? Dieux de dépravation ! J'vais me charger moi même de vous faire disparaître, enfoirés !

Z s'était élancé à toute vitesse sur les 5 dieux quand soudain le temps s'arrêta. Son interlocuteur s'était levé, alors que plus rien ne bougeait autour d'eux. Z ne pouvait rien faire, si ce n'est bouger les yeux pour constater le pétrin dans lequel il était.

Tut-tut-tut, pas ici mortel, on ne voudrait pas abîmer le mobilier. Puis il claqua des doigts et tout six se retrouvèrent dans une salle blanche immaculée, sans aucun murs et qui semblait infinie.

C'était donc ça leur seule préoccupation ? Le mobilier et non pas la vie de milliers de gens ? Quel monde infâme, pourri jusqu'à l'os... Ça me dégoûte.

Chargeant son énergie, Z s'était précipité à nouveau sur son adversaire.

IMPACT FLAASSSSSSH !

S'attendant à tout voir exploser autour de lui, grâce à sa force démentielle, il fut quelque peu déçu -et terrifié- en constatant que Arkay avait attrapé son bras d'une seule main.

-Ecoute, mortel. Ici, on ne peut accepter de se faire toucher par un pêcheur. Tu viens donc de signer ton arrêt de mort. Et comme le veut la tradition, je vais te tuer en un seul coup.

Son opposant avait chargé un boule d'énergie violette dans sa main droite. Cette dernière grandissait à vue d’œil et elle semblait extrêmement concentrée et puissante. Z cherchait une solution pour s'enfuir, pour échapper à son destin, car s'il se faisait toucher par ça, c'était foutu pour lui. Son esprit réfléchissant à 800 à l'heure, mais les rires autour de lui, les cris, et la pression l'empêchaient de se focaliser sur ça. Quelques secondes plus tard, la boule d'énergie atteignait son ventre, brûlant son ventre et le propulsant à des centaines de mètres. L'explosion était si puissante que Z sentait son âme quitter son corps. Mais il ne fallait pas, non. Il devait s'accrocher, il devait offrir à ce monde un avenir sain et dénué de vices.
Son corps le lançait et il était à deux doigts de s'évanouir, des millions de lames lui traversaient le corps.

-Bien, allons-y mes amis. C'en est terminé de ce gêneur. Avait ajouté le dieu, en invitant ses amis à repartir dans leur dimension.





-Non... NON ! Pas maintenant, c'est pas possible, j'ai encore tant à faire ! Je.. Je ne devrais pas utiliser cette technique, je me l'étais promis... C'est elle qui m'a causé mon coma il y a 3 ans mais... Putain fais chier... J'ai pas le choix, j'vais y rester sinon... FAIS CHIER ! YAAAAAA!

...



-Over..... DRIIIIIIIIIIIIVE X100

Ignorant la douleur et d'une vitesse affolante et invisible à l’œil nu, Z s'était élancé à la poursuite des Dieux maudits. Des étincelles sortaient de son corps et il semblait prêt à imploser tant la puissance dégagée était phénoménale. La surprise était de taille, car les dieux n'avaient pas eu le temps de se retourner que Z était déjà à leur portée. Le Saiyen envoya un violent coup de poing au visage d'Arkay. Ce dernier prit l'impact en plein visage et le jeune Z se croyait déjà débarrassé de l'un deux.
Malheureusement, l'impudent avait oublié qu'il avait à faire à des Dieux et même s'il l'avait touché, son adversaire n'avait presque pas bronché, lâchant juste un petit grognement.

-PÊCHEUR, MORTEL, PÊCHEUR, QU'AS-TU OSE FAIRE ?!

Le nommé Arkay semblait devenir fou, ses yeux étaient injectés de sang et le ton cordial de tout à l'heure n'était qu'un lointain souvenir. Il saisit Z et commença alors à le marteler de coups de poings. Chaque coup faisait cracher des gorgées de sang au Saiyen. La douleur était insoutenable. Chaque coup était si violent que même l'air créée par le mouvement des coups lui lacérait les côtes.
Arkay hurlait sa haine à chaque coup, puis, avait saisit le jeune homme par le poignet. Z était KO, gisant entre les mains du Dieu.

-PETIT INCONSCIENT ! TU M'AS DÉSHONORÉ ! JE VAIS TE CHÂTIER !

Il envoya Z dans les airs, joignit ses mains et lança une puissante vague de kikoha au dessus de sa tête, touchant l'homme aux cheveux blancs de plein fouet.
L'ancien guerrier de Freezer s'envola, porté par l'attaque de Arkay, qui le rongeait petit à petit. Soudain, une explosion avait retenti et Z s'était écrasé au sol, dans un bruit sourd.
Sans dire mot, le dieu avait rejoint Z sans dire mot, là où il s'était écrasé. De la fumée s'échappait du corps du pacificateur, comme s'il était en feu. Arkay envoya un petit coup de pied dans le ventre de Z. Celui-ci n'avait pas réagi, comme s'il était déjà mort, ou inconscient, tout du moins.

-Ecoute, ningen. Je sais que tu n'es pas mort. Tu m'as déshonoré, tu as osé frappé un dieu. Tu ne mourras pas aujourd'hui, mais je vais te faire souffrir, pêcheur. Tout ce pouvoir que tu possèdes... Il en est presque intriguant. Eh bien tu sais quoi ? Je vais te le retirer. D'un geste sec, Arkay avait tendu le bras en direction de Z, puis, une sorte d'onde blanche s'était échappé du corps du Saiyen, pour atterrir dans la main du dieu, sous forme de boule lumineuse. Voilà. Oh et tu sais quoi ? Je vais même limiter ton potentiel, comme ça tu ne pourras plus défendre qui que ce soit mais tu pourras voir les gens mourir autour de toi. Voilà, une vraie souffrance pour toi, pacificateur.

Envoyant un ultime coup dans les côtes de Z, le dieu Arkay s'était envolé et était retourné auprès de ses amis. Z gisait, toujours inconscient au sol, face contre terre.



CHAPITRE 3 - Le nouveau dieu



Quel était ce lieu ? Tout était blanc ? Le paradis ? Enfin... Se disait Z. Il se tenait là, seul dans ce qui ressemblait au jardin d'Eden. Des nuages, des musiques douces. Tout semblait si calme, si apaisant. Z se sentait en paix avec lui-même. Toutefois, une haine viscérale semblait battre au fond de son cœur. Comment des dieux, censés apporter l'équilibre ici bas, préféraient se goinfrer, boire ou encore tuer, seulement pour leur ego ? Ce monde était injuste. Si injuste, que Z ne savait plus quoi penser tant il était tourmenté. Qu'est-ce que le bien ? Qu'est-ce que le mal, en fin de compte ? Comment parvenir à ses fins ? Etait-ce vraiment la fin pour lui ? Il avait encore tant à faire.

-Alion.... Un voix suave et profonde semblait s'adresser à lui.

Dans un sursaut, Z s'était retourné dans tous les sens, cherchant où était son interlocuteur. La voix semblait bienveillante mais s'adressait-elle vraiment à lui ? Alion ? Quel était ce nom ? Il lui disait quelque chose, mais il avait comme du mal à s'en souvenir. Peut-être un membre de sa famille... Non, non. C'était autre chose... De lointains souvenirs de lui lui revenaient. Il se voyait à table, avec un homme et une femme, criant en le regardant et murmurant ces mots "Mange ton plat Alion !" Etait-ce sa mère ? Mais alors, comment cette voix pouvait-elle connaître son prénom ? Intriguant..

-Jeune Alion... Veux-tu vivre ?

-Je... ? Qui êtes-vous ?

-Qui je suis ne t'importe pas. As-tu encore l'envie de vivre ?

-...J-je ne veux pas vivre... Je veux me venger. Le ton de Z avait complètement changé. Ses yeux doux d'autrefois n'étaient plus qu'un souvenir, désormais ils étaient déterminés. Mais ce n'était là que le début d'un changement bien plus profond.

-C'est tout ce que je voulais savoir, jeune homme. Permets moi de me présenter, je suis le Dieu originel. Celui qui a crée tout ce que tu vois autour de toi. Et même... Les autres dieux. Hélas, ces derniers ont sombré dans la facilité et une vie de luxure, ils ne sont plus dignes de leur rôle. De plus, ils m'ont répudié et m'ont même oublié. Depuis, je reste tapi dans l'ombre, ici, dans mon paradis, en cherchant le guerrier qui sera capable, un jour de les défaire. Puis, tu es arrivé.

-Mais Monsi... Enfin, Dieu, comment puis-je être cette personne ? N'as-tu pas vu comment je me suis fait lamentablement battre ? En deux attaques, Dieu... Deux attaques..

-Ton combat est le bon, Z. Tu es puissant et intelligent. Simplement, tu ne t'y prends pas correctement. Dans le monde, il n'y a pas que le bien. Parfois, le mal a du bon et peut servir ton intérêt car c'est par la colère mène à la haine et la haine mène au pouvoir. Attention, le bien est positif aussi. Mais comme tu l'a constaté ces 3 dernières années, le bien ne t'as rien apporté. Tu t'es fait misérablement laminer par un pauvre dieu. Et puis, regarde Freezer, est-il bon ? Non. Est-il puissant ? Oui. Penses-y.

-Je n'ai pas besoin de toutes ces futilités, Dieu. La paix sera apportée uniquement par le bien et les bonnes actions. Comment puis-je prétendre à apporter la paix si je ne suis, moi-même, pas en paix ? Tout ce que tu dis n'a aucun sens. Pourquoi un dieu bon attendrait de moi que j'amène la souffrance ? J'obtiendrais la paix coûte que coûte, mais bel et bien en tant que Le Pacificateur.

Le dieu rigola doucement. -Très bien Alion, tu as raison, tout ce que tu dis est entièrement censé. mais tu n'y arriveras pas ainsi. En effet, Arkay a bridé ton pouvoir. Laisse moi te rendre ton potentiel. Au centuple. Ouvre tes bras vers le ciel et récite cette formule. "Deus te aketa len me karpo, reinkarno len me"



Hésitant, Z avait alors levé les yeux au ciel. Rien. Excepté un ciel magnifiquement bleu. De toutes façons, il n'avait pas tellement le choix, s'il refusait l'offre, il devrait rester au paradis et ses combats n'auraient servi à rien. Et puis, il avait besoin de ce pouvoir. Ainsi, Z avait ouvert grand les bras, en récitant la formule mentionnée par Dieu. Le corps de Z s'était mit à briller quand soudain, venant du ciel, un flash lumineux était apparu se dirigeant vers Z. Ce flash s'était approché de Z a une vitesse folle, avant d'entrer dans sa bouche, puis plus rien. Z tomba au sol, raide. Une nouvelle fois.

Une voix se mit à murmurer. -Parfait Alion, j'avais besoin de me réincarner et tu as bêtement effectué le rituel pour que cela se fasse, naïf que tu es. Je vais pouvoir, désormais, me venger des autres dieux grâce à ton corps, ta puissance et ton potentiel. Disparais de la conscience de ce corps maintenant, yaaaaaah !
Petit à petit, la conscience du nommé Alion s'évaporait. Et Z pouvait se sentir quitter son propre organisme. Tout cela n'était qu'une mise en scène de ce dieu pour prendre contrôle de son anatomie et parvenir à ses fins. Le dieu prenait place petit à petit dans le en Alion et était en train d'exclure son hôte du corps de Z. C'était sans savoir qu'Alion avait une force de caractère hors du commun, et avant de partir entièrement, il avait réussi à laisser, dans le subconscient, une volonté inébranlable d'apporter la paix dans le monde. Ainsi, le dieu, serait inconsciemment guidé vers les objectifs d'Alion et ce, même si ce dernier n'était plus présent dans ce corps. Ou bien très peu. Adieu... Moi-même... Bon courage pour la suite... Sur ces mots, Z avait disparu. Pour toujours.

-Eh bien, eh bien. Il en a du potentiel, c'est intéressant... Nous allons pouvoir purger le mon... Enfin, je vais pouvoir me venger. Ma langue a sûrement dû fourcher. Et puis, je ne suis pas encore habitué à cette forme. Ce corps physique... Je vais lui donner mon nom : Icarus. Dio Icarus. Et je vais me venger de ces dieux. -Et purger le monde pour y apporter la paix.- Les cheveux de Z avaient poussé et des bandes rouges étaient apparues autour de ses yeux, laissant apparaître quelques traits d'Icarus lorsqu'il avait encore sa forme physique. Cependant, Z était encore largement reconnaissable.


C'est ainsi que Dio Icarus s'était emparé de Z et l'avait exclu de son propre corps. Avec le temps et après 2 années à méditer, Icarus avait compris que, dans un dernier effort, Z avait laissé un bout de sa conscience dans ce corps et qu'il ne pourrait pas l'en exclure. Ils avaient ainsi conclu un accord tacite : Icarus réalisait sa vengeance mais devrait aussi apporter la paix dans le monde, peu importe la manière. Icarus avait dû accepter, dans la contrainte car sans ça, Z tentait de reprendre le contrôle, ce qui créait des moments de confusion. Et faisait passer Icarus pour un schizophrène.  Ainsi, Alion restait dans son coin, veillant à ce qu'Icarus apporte la paix.

Au bout de ces 2 ans, Alion n'existait qu'en temps qu'inconscience et Icarus avait totalement prit le contrôle, développant de nouveaux pouvoirs, testant le potentiel et s'acclimatant à sa nouvelle forme, sa nouvelle apparence.

Le nouveau dieu était donc arrivé parmi les mortels pour sa purge. Dio Icarus (et Alion) était né et fort de ses pouvoirs mêlés à ceux de Z, il était prêt à accomplir ses objectifs.

Se réveillant dans un endroit inconnu, Icarus venait d'ouvrir les yeux, à plus de 10 kilomètres d'altitude, il s'était redressé, levant les yeux vers les étoiles. Au loin, on pouvait voir quelques habitations, une capsule spatiale, des arbres ou des grandes étendues d'herbes. Ses souvenirs et ceux d'Alion se mêlaient étrangement, créant une confusion qu'il s'empressa de stopper, secouant la tête.
-Préparez-vous, mortels. Car l'heure de la Purge a sonné. Préparez-vous, Dieux. Car je viens reprendre ma place.






Sinon, ton pseudo à toi, derrière l'écran ? patrick
Si t'as un commentaire à faire, fais-le maintenant ! c où le macdo svp


_________________
Le problème avec les signatures, c'est que j'ai jamais d'idées.


Dernière édition par Dio Icarus le Dim 13 Mai - 21:56, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thanos
Night Raid
avatar


MessageSujet: Re: Dio Icarus [100%]   Ven 4 Mai - 0:26

Ce fameux Z ! Ou devrai-je dire... Alion ! El famoso retour del Z del Icario ! On l'attendait depuis un moment, je m'en vais donc te valider

Qualité

Alors là on va pas chipoter, c'est vraiment bon. Y'a peut être eu une ou deux fautes mais j'en suis même pas sûr, juste quelques répétitions il me semble mais je pourrais même pas les retrouver parce que j'y ai même pas fais gaffe tellement j'étais absorbé par l'histoire. Le style est clairement maîtrisé, bien joué.

500/500

__________________

Cohérence

Au fil de la lecture je me disais que j'allais enlever quelques points à certains endroits mais au final tout s'éclaircit. J'aurai juste préféré que tu développes tout de même la partie relation Z/Fuero parce qu'on comprend pas vraiment pourquoi tu le tues, alors qu'il aurait pu te rafistoler avant. Tu dis que c'était un professeur fou, mais tu ne le montres pas vraiment ! Mais pour que Z le tue ainsi, il devait vraiment en avoir marre, mais pourquoi ? J'aurai aimé que tu laisses une zone de floue un peu moins floue tout de même, parce que là on peut pas vraiment tirer de théories concrètes.

Et aussi j'ai trouvé ça un peu bizarre que Z, qui n'a à priori jamais entendu parler de Dieu, ne se pose pas de questions lorsqu'un habitant presque mort lui en parle. Il se dit pas qu'il est devenu fou ? Ou plutôt que "Dieux" est une allégorie ? Et ce délire de voix qui lui parle et le guide... ce serait donc le Dieu qui prend son corps à la fin ! La prise de risques avec l'histoire des Dieux qui créent les guerres afin que les mortels les implorent c'est vraiment bien joué, ça m'a un peu fait penser à "Clash des Titans". Les Dieux sont bien introduits, Arkay a l'air vraiment lourd () et chaque Dieu a l'air d'avoir son propre caractère et sa propre profondeur que j'espère que tu approfondiras plus tard ! Une très belle prise de risque qui va apporter pas mal au RP !

450/500

___________________

Longueur

Une prez' bien longue comme il faut, juste qu'on aurait apprécié voir le Icarus à l'oeuvre mais ce n'est pas si gênant.

375/400

__________________


Originalité

C'est une prez' vraiment originale que tu nous as pondu là. Les Dieux qui veulent que les mortels connaissent la souffrance, le mortel qui s'impose pour apporter sa paix... Et qui se fait avoir par un Dieu fourbe ! Chaque Dieu a sa propre personnalité, pratiquement toutes les scènes sont décrites afin qu'on puisse bien les comprendre... Non vraiment, je n'ai repéré quasi aucun cliché, surtout que ça va apporter gros au background du RP, de nouvelles intrigues exclusives et c'est tout à ton honneur.

500/500

____________________

Subjectivité

J'ai kiffé. C'était lourd. Au début lorsque je lisais les descriptions j'étais assez sceptiques, je me disais "qu'est-ce qu'il nous réserve celui-là encore..." puis au fil de la lecture j'ai été de plus en plus bluffé. Je t'ai déjà expliqué ce que j'ai kiffé plus haut, pas la peine de continuer à te cirer les pompes pendant plusieurs lignes je vais encore me répéter ! Juste petit bémol, j'aurai voulu voir un peu plus Icarus à l'action afin de mieux cerner sa personnalité et comprendre le personnage. Mais on s'en passera du coup ! Le reste était si bon que ça n'entache en rien le plaisir de la lecture de même pour les légères incohérences ! Juste un petit sentiment de frustration, on a l'impression qu'il manque un petit quelque chose ! Mais c'est du chipotage pur et dur

550/600

______________________

TOTAL : 2.375 senkos

Gros calibre, gros score
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dio Icarus [100%]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [1748 - 1754] Ω Entre mythes et réalité Ω (Icarus)
» Défi 30 jours (ou plus) de jeu vidéo
» icarus is flying too close to the sun. (asher)
» i can't just wave a magic wand ♠ icarus
» A man of simple pleasures ▬ Icarus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Qui sera le plus fort de l'Univers ? :: Gestion Personnage :: Vos personnages-
Sauter vers: